“Sommes-nous prêts pour les canicules ?” Réponse avec Morgane Colombert

Partager
Partager sur Linkedin

Un mois après la deuxième et dernière partie de l’Université du Génie Urbain de l’EIVP intitulée “Urbanisme et Santé, Transition ou Effondrement ?”,  l’école des ingénieurs de la ville de Paris nous propose de revenir en vidéos sur les différentes interventions qui ont été proposées.

Cette seconde partie, nourrie de premiers enseignements tirés de la crise sanitaire du Covid-19, a abordé des pistes et hypothèses de travail pour penser un changement de trajectoire, imaginer les conditions d’une transition conciliant ville durable et santé urbaine, éco-urbanisme et santé environnementale. C’est dans ce cadre qu’est intervenue Morgane Colombert, directrice de projet à Efficacity, lors de sa conférence intitulée : “Le ciel, le soleil et la ville : sommes-nous prêts pour les canicules ?”.

Cette présentation, qui portait sur l’adaptation des villes aux canicules, lui a permis de mettre en évidence plusieurs points :

  1. La complexité des processus qui se cumulent et s’entremêlent (changement climatique, climat urbain, transformation des villes, évolution des modes de vie) et la multiplicité des enjeux adressés (environnement, santé, économie, etc.) ;
  2. La nécessité d’avoir une réflexion multi échelles, pour intégrer les liens entre pico, micro, et meso échelle et également d’avoir une vision écosystémique pour éviter les reports d’impact sur d’autres enjeux, cela lors de la mise en œuvre de solutions de rafraîchissement ou de diminution de l’îlot de chaleur urbain ;
  3. Le fait que la connaissance ne suffit pas pour se mettre en action et que cette mise en action doit être pensée et organisée par les territoires avec des moyens dédiés.

Retrouvez l’intégralité des replays en cliquant ici

Partager
Partager sur Linkedin